Y a le wifi au paradis ?

Y a le wifi au paradis ? Laissez-moi juste Instagram au moins !

S’il y a bien une chose qui me fait peur, c’est le fait de m’ennuyer quand je serais morte.

 

 

Rigole pas, c’est sérieux !

J’ai commencé l’année plutôt tristement en assistant à 2 enterrements. Si j’assiste aux enterrements, c’est pour être proche des gens qui restent. Les soutenir dans leur souffrance, et non pour la personne qui est partie. Parce que finalement, elle est déjà partie. Si tu voulais être près d’elle, il fallait le faire avant.

Je fais partie des personnes qui ne disent pas au revoir aux morts, voir leur corps, toucher le cercueil, leur parler. Ce n’est pour moi qu’une enveloppe corporelle. L’essence même de la vie, de la conscience, de l’âme s’en est allée ailleurs ou n’existe tout simplement plus. Je n’ai pas de religion. Je ne crois que ce que je vois. Aussi, l’idée d’un dieu, d’un paradis ou d’un enfer est assez vague. Je suis pas fermée à la discussion mais je serais prête à y croire le jour ou je le verrais de mes propres yeux.

Aussi, je trouve ça beaucoup trop dur de dire au revoir à un corps. Le moment doit se faire pour moi bien avant. Facile à faire lorsqu’il s’agit d’une disparition par la maladie, beaucoup moins lorsqu’il s’agit d’un accident.

Alors profitons chaque jour et chaque seconde à s’aimer et se le dire tant qu’il est encore temps. (C’était la séquence #missfrance)

Bref, tout ça pour dire que le jour où je serais morte, s’il vous plait, voici ce que je souhaite :

Direction la boucherie !

S’il reste encore quelques trucs de bon à prendre, prenez le tout. Mais laissez-moi juste mon iphone :p (mouhahaha) S’il y a une quelconque petite chose qui peut aider une personne à vivre mieux ou survivre alors je donne tout ! Il me semble d’ailleurs que le don d’organe est aujourd’hui d’office si on ne le contredit pas. Alors c’est parfait pour moi. C’est cadeau.

Jetez-moi dans une fosse commune !

Oubliez la crémation ou les tombes qui coutent chères et ne servent à rien (pour moi on s’entend bien). Jetez-moi dans une fosse commune. Ce n’est qu’un corps mort. Je me ferais manger par des petits vers et je nourrirais la terre. Je servirais au moins à quelque chose.

Pas de cérémonie je vous en supplie !

Allez plutôt bouffer des araignées de mer au champagne pour un petit pique-nique à Bagatelle vos baskets au pied. Parce que forcément, si vous souhaitez au moins me rendre hommage, va falloir courir 10 bornes derrière un coup dans le nez, sans oublier le selfie obligatoire de fin de séance !

Une disparition, c’est triste, mais c’est la vie, pour quelque cause que ce soit. Faut profiter des gens avant. Alors comme je le disais tout à l’heure dans ma séquence Miss France : dites-vous que vous vous aimez maintenant, prouvez-le vous, amusez-vous, entourez-vous des personnes qui vous veulent du bien, soyez sincères. Seuls les bons moments resteront gravés dans les mémoires.

Il y a bien plus triste que la disparition d’une personne. Toutes ces personnes encore vivantes qui souffrent, qui essaient tant bien que mal de survivre, c’est de eux qu’il faut s’occuper. Les morts sont morts. Je ne dis pas de les oublier. Mais on ne peut plus rien pour eux. Alors pensez aux vivants.

PS : Madame La Mort si tu m’entends, pense juste à installer la fibre. Parce que quit à être morte, j’aimerai au moins pouvoir me mater Netflix histoire de pas trop m’ennuyer. En te remerciant.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Add a comment...

Your email is never published or shared. Required fields are marked *